Vendredi 29 avril 2011 5 29 /04 /Avr /2011 18:06

44

Pour une fois ce n'est pas mon frère qui prend la parole, ou plutôt prend la plume, mais moi sa frangine. Je vais vous raconter un petit souvenir lorsque nous avons loué un camping-car. Pour les vacances nous avions prévu ma cousine son mec mon frangin et moi de louer un camping-car à quatre et de partir à l'aventure.

C'est mon frangin et moi qui étions chargés de récupérer la location du camping-car. Des l'engin récupérer, nous sommes partis directement pour prendre au passage notre cousine et son mec. Nous avons roulé pendant environ 3:00, mais ayant encore 2:00 de route, nous décidâmes mon frère et moi de passer la nuit au bord de la route sur une aire de repos. 

Le camping-car était très agréable, et nous nous fîmes une petite bouffe entre frangin et frangine. Puis mon frère étant légèrement fatigué décida d'aller se coucher. Il se mit à poil comme à son habitude, et s'enfila dans son duvet à deux places. Je m'y mis moi-même à poil, et me collait contre le dos de mon frère. Nous nous endormîmes sans problème, mais soudain en milieu de la nuit je sentis un bâton dans mon dos. Je me retournai et allumai la veilleuse. Mon frère dormait comme un bienheureux, je soulevai le duvet, il y le braquemart de mon frère en pleine érection.

 Le voyant si beau je ne puis me retenir. Je vais commettre l'irréparable et pour la première fois, je vais me faire niquer par mon frère. À cette idée, ma vulve devint instantanément mouillée, et écartant les lèvres de mon sexe lubrifié, j'enfourche mon frère, et m'empale sur sa bite avec un profond soupir de satisfaction. Je me sens bien remplie, et commence un va et vient comme si j'étais sur une chaise à bascule. Cela réveille mon frère, qui me voyant sur lui en train de le chevaucher, les seins balançant en rythme à quelques centimètres de sa bouche, il s’en saisit et me tête en gémissant. Puis en souriant il attire mon visage vers le sien, et me roule une pelle. Il en profite pour me saisir aux hanches, et commence à la pilonner la chatte au plus profond. Je gémis doucement, au rythme des accélérations des mouvements de sa queue. Soudain fulgurant et inattendu, l'orgasme vient me prendre au creux des reins. Je crie ma jouissance ce qui fait durcir encore plus le chibre de mon frère.

Mais lui n'a pas encore jouit, et je m'aperçois que je n'ai aucune protection, il ne serait pas bon que je sois enceinte de mon frère. Je me retire m'allonge en position de 69, me saisit de sa belle bite, et lui fait une fellation digne d'une professionnelle. Il ne résiste pas longtemps, je sens sa que tressauter dans la bouche, puis dans un râle, il me lâche son jus de couilles dans ma bouche. Je lui aspire en même temps à fin de prolonger sa jouissance. J'avale son sperme avec délice, puis après une dernière petite lèchouille, je viens lui rouler un patin pour le remercier de ce bon coup tiré avec lui.

C'était la première fois que je me faisais sauter par mon frangin, et je sais que ce ne sera pas la dernière car il autant apprécié que moi cette partie de cul improvisée.

Par SexOseX - Publié dans : Souvenirs Hétéro/Bi/Trans - Communauté : Le sexe sans tabous
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Retour à l'accueil
Créer un blog sexy sur Erog la plateforme des blogs sexe - Contact - C.G.U. - Signaler un abus - Articles les plus commentés